Inlays, onlays et esthétique

Un inlay est un bloc qui peut être soit métallique coulé, soit en résine ou en céramique (de la couleur des dents) collé dans une cavité aux parois de laquelle il s'adapte intimement en reproduisant l'anatomie occlusale de la dent et ses rapports avec les dents voisines.

Par rapport à l'obturation à l'amalgame d'argent traditionnelle (appelée à mauvais escient "plombage", car elle n'a jamais été réalisée en plomb...), l'inlay présente de nombreux avantages :

Les implant dentaires : cas pratiques en image

Hormis des contre-indications générales ou locales, presque tout le monde peut bénéficier de solutions implantaires de remplacement pour ses dents, avec un aspect et des fonctions comparables à ceux de dents naturelles. Bien souvent, ces traitement impliquent des phases chirurgicales préalables d'aménagement du site osseux et muqueux à implanter. Il est cependant impératif d'avoir terminé sa croissance osseuse avant d'envisager ces thérapeutiques, c'est à dire pas avant 18-20 ans.

Bars à Sourire

Le Conseil National de l'Ordre des Chirurgiens Dentistes a alerté à plusieurs reprises l'opinion, et les instances sur les risques. En effet, multiplier les éclaircissements dentaires peut être nuisible à la santé bucco-dentaire. Ce que l'on connait sous le nom de blanchiment dentaire ne peut être traité comme un produit de consommation courrante, ou comme du vernis que l'on poserait sur les ongles.

Aspect clinique et histologique des Matrices Plasmatiques Minéralisées (MPM): nouveau protocole des PRF

Le propos de cet article est de montrer par des exemples cliniques, sur des résultats correspondants à un recul de 19 mois, la particularité de la technique de manipulation des MPM et leur avantage dans la fixité des matériaux de comblement par rapport aux PRF.

Nous montrerons, de façon immédiate ou à distance lors de réentrée, par la microscopie électronique et par des résultats histologiques, l’aspect structurel du mélange  PRF/biomatériau ainsi que son devenir osseux (1).

Le Cone Beam CT : évolution et révolution

Après l’IDS (International Dental Show) en mars 2011 à Cologne et la conférence et l’exposition de l’ADF (Association Dentaire Française) en novembre de cette même année à Paris,  il est claire que la digitalisation et l’automatisation de la dentisterie est en croissance exponentielle. Une fois de plus, l’imagerie et le planning en 3D, le design assisté par ordinateur (CAD ou computer-aided design) et la fabrication assistée par ordinateur (CAM ou computer-aided manufacturing) sont mises en évidence dans le flux de travail du cabinet dentaire moderne.

Technologies liées aux cones beams : Ergonomie

Ergonomie du logiciel  : toujours par souci de transparence, nous pensons que tous les logiciels ont leurs avantages et inconvénients, mais il serait difficile pour nous de ne pas reconnaître l’excellente ergonomie et facilité d’utilisation du logiciel Sirona/Sicat qui s’apparente au produit de la pomme … pour son côté très intuitif permettant une prise en main rapide même pour les plus hermétiques à l’informatique. Une demi-journée suffit largement pour une prise en main du logiciel.

Pages

Subscribe to Chirurgiens dentistes en France RSS